Les 5 étapes incontournables de la vie professionnelle

Sommaire

La vie professionnelle est composante essentielle...de la vie ! Elle connaît toutefois ses excès, ses échecs, ses erreurs. Voici les 5 paliers de la vie professionnelle et quelques conseils pour bien les négocier.

25 ans : l'entrée dans la vie professionnelle

Le jeune qui a fait des études entre généralement dans la vie professionnelle vers 25 ans. Avide de réussite et rarement responsable d'une famille, il a tendance à se surinvestir :

  • Il veut que son chef l'aime comme un père l'aimerait et il veut réussir ses dossiers comme on réussit des devoirs.
  • Pour plaire, il n'hésite pas à faire preuve d'une motivation hors norme.
  • Attention toutefois au burn-out, il y a encore 45 ans de carrière à effectuer.
  • De plus, 25 ans est l'âge où l'on commence aussi à construire sa vie personnelle, il faut lui laisser un peu de place pour la laisser s'épanouir.

30 ans : les premières erreurs

À 30 ans, on est jeune actif mais on a déjà connu ses premières erreurs, ses premières désillusions :

  • Il faut alors être capable de les surmonter pour passer à une autre étape de sa vie professionnelle, mais également de les accepter pour gagner en sérénité.
  • À cet âge, il serait dommage de se laisser dominer par les points négatifs de sa vie professionnelle : on a encore toute sa carrière devant soi et où l'on commence à vivre de grands bonheurs personnels (mariage, accès à la propriété, premier enfant, etc.).

40 ans : assumer ou se réorienter

À 40 ans, on est généralement bien installé dans une carrière. On a même accédé à un poste de responsabilités :

  • Si on se plaît dans son travail, il faut toutefois accepter l'idée de ne pas être apprécié de ses subordonnés. La bonne ambiance au boulot, c'est bien souvent terminé.
  • Si on ne s'y plaît pas, il est encore temps de se réorienter.

Dans la vie personnelle, c'est pareil : à 40 ans, on accepte ou on se réoriente. C'est l'âge de la plus grande crise professionnelle et personnelle.

50 ans : accepter la fin de carrière

Même si à 50 ans, il reste encore 15 ans de carrière, pour le monde du travail, on est déjà un senior :

  • Il faut alors accepter de voir les plus jeunes arriver, voire de leur laisser la place : ils ont des compétences que l'homme d'expérience n'a pas.
  • Toutefois, celui-ci peut alors se positionner comme un mentor, qui présentera les ficelles de l'entreprise, via un poste de direction, ou du métier, via un poste de consultant.

65 ans : la retraite

Si certains attendent la retraite avec impatience, d'autres la redoutent. Après une vie très active, comment occuper ses journées ? Ce n'est alors plus de l'ordre du professionnel mais du personnel.

Dans tous les cas, trouver une activité intéressante est essentiel à l'épanouissement personnel.

Pour être guidé tout au long de ces paliers dans votre vie professionnelle, consultez nos contenus complémentaires :

  • Mieux vaut ne pas attendre la fin de sa carrière pour penser à sa retraite. Toutes les infos sur notre site spécialisé : Retraite.
  • Vous approchez de la quarantaine et songez à une réorientation professionnelle ? Tous nos conseils sur notre page dédiée.
  • Besoin de conseils pour guider votre carrière : pourquoi ne pas faire appel à un coach ?

Ces pros peuvent vous aider