Les 5 meilleurs moments pour obtenir une augmentation de salaire

Sommaire

Vous souhaitez obtenir une augmentation de salaire, mais ne savez pas comment vous y prendre ? Commencez par choisir le bon moment pour pousser la porte du bureau de votre patron !

Avant de commencer une nouvelle mission

Votre entreprise étend son champ d'activité et pour cela elle a besoin de vos compétences. Sachant que vous allez devoir plus vous investir :

  • Négociez le prix de votre investissement au début de votre mission.
  • Montrez-vous motivé et ne vous contentez pas de promesses.

Après quelques succès

Vous avez dépassé vos objectifs, vous avez été élu meilleur employé de l'année ou vos réussites ne sont plus un secret : vous êtes un salarié de qualité, un salarié qu'il faut choyer.

Votre entreprise en est consciente et, puisqu'elle vous félicite, elle pourrait illustrer ses félicitations par le biais d'une augmentation. Osez la demander !

Bon à savoir : n'attendez pas trop, les victoires passées n'augurent pas forcément des réussites futures. Il faut rester dans une dynamique de succès qui donnera envie à votre employeur de miser véritablement sur vous.

Pendant l'entretien annuel

Lors de l'entretien annuel, vous faites le point sur votre vie professionnelle avec votre supérieur hiérarchique :

  • À ce moment-là, il est prêt à traiter (favorablement ou non) les demandes d'augmentation.
  • Il dispose sans doute même d'une marge de manœuvre.

Bon à savoir : attention à ne pas demander la lune. Votre patron aura sûrement à traiter plusieurs demandes en même temps. Pour optimiser vos chances, demandez une augmentation raisonnable.

À noter : si un employeur commet une erreur pendant quelques mois en appliquant un taux horaire, sur le bulletin de salaire, supérieur au taux horaire normalement applicable, cette erreur ne peut pas être considérée comme une augmentation de salaire. Ainsi, le salarié ne peut pas prétendre à un rappel de salaire une fois que l’erreur a été rétablie (Cass. soc., 16 octobre 2019, n° 18-13.602).

Après une formation ou un changement de poste

Votre poste/votre niveau de qualification induisent un salaire de base, prévu par votre convention collective :

  • si vous évoluez, votre rémunération doit évoluer avec vous ;
  • rappelez à votre employeur de modifier les termes du contrat de travail ;
  • demandez l'augmentation qui va avec.

Au moment de votre départ

On vous a fait une promesse d'embauche avec un salaire supérieur dans une autre entreprise :

  • Parlez-en à votre patron.
  • S'il veut vous retenir, il s'alignera sur l'offre de son concurrent ou, même, vous fera une offre supérieure.
  • Vous êtes gagnant de toute manière !

Pour optimiser vos chances d'avoir une augmentation, voici quelques contenus :

Ces pros peuvent vous aider