Bilan de compétences

Sommaire

Un projet professionnel à définir, le bilan de compétences peut vous y aider.

Le bilan de carrière et le bilan de compétences permettent plus facilement de se réorienter, voire de changer de travail.

Bon à savoir : l'article L. 6111-6 du Code du travail, issu de la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018, vous permet de faire appel à un conseil en évolution professionnelle (CEP). Ce dispositif d'accompagnement gratuit et personnalisé est ouvert à toute personne souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle. Il inclut un entretien individuel, un conseil visant à définir son projet professionnel, et un accompagnement dans la mise en œuvre de ce projet. Adressez-vous à Pôle emploi, l'APEC, une mission locale, ou CAP emploi.

Lire l'article

Qu'est-ce qu'un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences découle d'un accord signé le 3 juillet 1991 entre le patronat et les syndicats sur la réforme du dispositif conventionnel de la formation professionnelle.

L'article L. 6323-6 du Code du travail prévoit que le bilan de compétence est une action de formation éligible au Compte Personnel de Formation (CPF).

Il peut être demandé par le salarié ou proposé par l'employeur. Ce qui veut dire qu'il peut donc se dérouler sans l'accord de l'entreprise. Dans ce cas, vous prendrez en charge son financement et vous l'effectuerez en dehors des heures de travail. Le bilan de compétences est réalisé par un prestataire extérieur à l'entreprise.

Bon à savoir : MonCompteFormation est un nouveau service disponible via le site www.moncompteformation.gouv.fr ou une application mobile, qui permet au salarié de savoir de combien d’euros il dispose pour se former et de trouver une formation. L’achat de la formation doit en revanche être effectué via l’application FranceConnect+, en utilisant l'identité numérique de La Poste dont le niveau de sécurité est renforcé. Cette mesure vise à réduire les achats de formations frauduleuses.

Quel est l'objectif de ce bilan ?

L'objectif du bilan de compétences est de permettre au collaborateur d'analyser ses compétences professionnelles et personnelles ainsi que ses aptitudes et ses motivations.

Ce qui débouchera sur un projet professionnel voire un projet de formation, comme :

Bilan de compétences : quels sont les bénéficiaires ?

Les personnes pouvant bénéficier d'un bilan de compétences sont :

  • les salariés du secteur privé ;
  • les fonctionnaires et agents non titulaires de la fonction publique, mais effectuant une carrière publique ;
  • les demandeurs d'emploi ;
  • les non-salariés : indépendants, professions libérales.

Comment se déroule le bilan de compétences ?

Le bilan de compétences se déroule en trois étapes :

  • une étape préliminaire ;
  • une étape d'investigation ;
  • une étape de conclusion.

La phase préliminaire

La phase préliminaire a pour objectif :

  • d'engager le collaborateur dans sa démarche ;
  • de définir ses réels besoins et ses attentes ;
  • l'informer sur le déroulement du bilan ainsi que les techniques mises en œuvre.

La phase d'investigation

La phase d'investigation a pour but principal :

  • d'analyser les motivations et intérêts professionnels et personnels ;
  • identifier les compétences et aptitudes professionnelles et personnelles du collaborateur ainsi que sa culture générale ;
  • déterminer son évolution professionnelle.

La conclusion

Un document de synthèse sera présenté au bénéficiaire du bilan de compétences. Celui-ci est personnel et confidentiel, seul le collaborateur concerné sera destinataire de la conclusion du bilan. La synthèse recensera les facteurs susceptibles de favoriser ou non la réalisation d'un projet professionnel ainsi que les étapes de sa mise en œuvre.

Ces pros peuvent vous aider