Devenir expert immobilier

Sommaire

Dans certaines circonstances (divorce, succession, déclaration d'impôt sur la fortune immobilière, etc.), il est obligatoire de connaître la valeur d'un bien immobilier.

On vous dit tout sur ceux qui évaluent, expertisent et certifient la valeur de ces biens : les experts immobiliers !

Devenir expert immobilier : missions de l'expert immobilier

Devenir expert immobilier implique d'être titulaire d'un diplôme bac + 4 (type diplôme ICH) ou bac + 5 (type master professionnel droit patrimonial et immobilier).

Bon à savoir : depuis le 1er février 2023, la plateforme monmaster.gouv.fr remplace le portail trouvermonmaster.gouv.fr. Cette plateforme permet aux étudiants de s’inscrire en première année de master et de consulter toutes les offres de formation en master. Les candidatures ouvrent le 22 mars 2023. La phase d'admission a lieu entre le 23 juin et le 21 juillet 2023. Les étudiants qui acceptent une proposition d'admission peuvent s’inscrire définitivement dans l'établissement jusqu'au 30 septembre 2023 (arrêté du 28 février 2023). En l’absence de réponse à la fin de la période d’admission, la candidature est réputée être rejetée.

Les missions de l'expert immobilier sont les suivantes :

  • définir le juste prix d'un bien, c'est-à-dire le prix auquel il peut être raisonnablement cédé ;
  • évaluer : la situation géographique, l'état du bien, l'année de construction, l'architecture, la taille du jardin, la proximité des écoles, des grandes surfaces, des espaces verts publics ;
  • s'appuyer sur les résultats des diagnostics immobiliers ;
  • intervenir pour n'importe quel bien : maison, appartement, immeuble, bureau, entrepôt, usine, vigne, cinéma, maison de retraite, etc. ;
  • se spécialiser dans un domaine tel que l'expertise des biens d'habitation.

Bon à savoir : il peut être mandaté soit par un propriétaire désireux de vendre ou de transmettre son bien soit par un tiers (notaire, juge, services fiscaux, assureur, syndic, etc.).

Qualité pour devenir expert immobilier et rémunération

Qualités

Des qualités indispensables sont évidemment requises telles que :

  • de bonnes connaissances juridiques notamment en droit de l'immobilier et en droit de l'urbanisme, mais aussi des connaissances techniques et fiscales ;
  • de l'impartialité, de la rigueur et un sens de l'analyse pour réussir à rédiger un rapport d'expertise fiable ;
  • de la mobilité. L'expert est amené à se déplacer régulièrement pour la prospection, les visites, les rapports d'expertise ;
  • de la discrétion. L'expert immobilier étant soumis au secret professionnel.

Important : il doit être assuré en responsabilité civile professionnelle.

Rémunération

En matière de rémunération, s'il est salarié, l'expert immobilier touche entre 2 500 et 5 500 € brut mensuel. À l'inverse, s'il est travailleur indépendant, ses honoraires sont libres et extrêmement variables.

Méthodes de l'expert immobilier

Pour l'essentiel, voici les méthodes à la disposition de l'expert immobilier :

  • La méthode d'expertise comparative : largement utilisée, elle consiste à affecter au bien un prix au mètre carré obtenu par comparaison avec des références de transactions obtenues sur un même marché immobilier, portant sur des biens équivalents ou au moins comparables.
  • La méthode de la rentabilité : selon laquelle la valeur du bien est en relation avec le revenu qu'il procure ou peut procurer.
  • La méthode du discounted cashflow sur l'immobilier d'habitation : détermine la valeur d'un bien en fonction des revenus bruts et des charges générées par l'immeuble sur une période donné.

À noter : cette méthode est particulièrement adaptée aux biens générant des revenus.

  • La méthode sol + construction : concerne les maisons vétustes. Elle permet d'apprécier séparément les terrains et les bâtiments auxquels on ôtera la vétusté relative des bâtiments.

Bon à savoir : l'expert immobilier reste libre du choix de la méthode qu'il utilise, bien qu'il soit tenu d'en justifier le raisonnement.

La mission d'expertise peut être interrompue en cours d'exécution soit du fait du mandant soit du fait de l'expert lui-même qui considère que trop d'éléments lui font défaut.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider