CAP petite enfance

Sommaire

Le CAP accompagnant éducatif petite enfance est un diplôme d'État de niveau 3 (anciennement V), qui forme des employés qualifiés pour travailler au contact d'enfants de 0 à 6 ans. On peut le préparer en formation initiale ou continue (la formule de loin la plus pratiquée actuellement). Ses débouchés sont multiples, tant dans la vie professionnelle directe que pour la poursuite d'études.

Bon à savoir : le décret n° 2019-14 du 8 janvier 2019 définit le cadre national des certifications professionnelles (CNPC) en huit niveaux (de 1 à 8, du niveau le moins élevé au niveau le plus élevé), destiné à remplacer la  classification antérieure en cinq niveaux (de I à V, du niveau le plus élevé au niveau le moins élevé). Ce nouveau classement, entré en vigueur en janvier 2019, est totalement effectif au 1er janvier 2020.

CAP petite enfance : diplôme massivement préparé par voie de reconversion

Le CAP (certificat d'aptitude professionnelle) petite enfance est aujourd'hui massivement préparé par des adultes en voie de reconversion professionnelle. Devant la nécessité de professionnaliser l'accueil des 0-6 ans, le diplôme, créé en 1991, est en cours de rénovation. Une nouvelle version devrait entrer en application pour la rentrée 2017.

Le CAP petite enfance est l'un des CAP les plus préparés en France. Sur tout le territoire, plus de 220 établissements (lycées professionnels ou établissements privés d'enseignement technique) le proposent, dont 72 en apprentissage.

Modalités d'admission en CAP accompagnant éducatif petite enfance

Plusieurs critères doivent être réunis pour intégrer le CAP Petite Enfance :

  • un niveau scolaire de 3e ;
  • 3 ans d'expérience professionnelle ou bénévole auprès de jeunes enfants (pour les adultes en reconversion dans le cadre de la Validation des acquis de l'expérience ou VAE) ;
  • avoir 18 ans dans l’année des épreuves finales ;
  • pour les personnes préparant le CAP en apprentissage, avoir trouvé une entreprise d'accueil (crèche publique ou privée, école maternelle, structure multi-accueil, centre de loisirs, etc.) ;
  • faire preuve de capacité d’écoute, ainsi que de qualités d'observation et du sens des responsabilités.

CAP petite enfance : durée de formation variable

La durée de formation est variable selon les modalités choisies. Par la voie scolaire (formation initiale), en filière classique ou en apprentissage, la scolarité dure deux ans après la classe de 3e. Les apprentis alternent cours et périodes de travail rémunérées selon un pourcentage du SMIC dans une structure de la petite enfance.

Par la formation professionnelle, qui est une filière destinée à des adultes déjà engagés dans la vie professionnelle ou à des demandeurs d'emploi, le diplôme se prépare en 1 an dans des centres de formation publics payants, comme le GRETA, ou privés.

Bon à savoir : la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a donné une nouvelle définition de l'action de formation en y incluant les actions d'apprentissage et a remplacé le terme « formation professionnelle continue » par « formation professionnelle » dans le Code du travail.

Par correspondance, via le CNED (Centre national d'enseignement à distance) ou des organismes privés. Le rythme est celui de l'élève.

Par la VAE, le dossier est à retirer dans un DAVA (Dispositif académique de validation des acquis). Le cursus est payant.

Bon à savoir : depuis février 2021, la plateforme gouvernementale InserJeunes propose aux jeunes des conseils dans leurs choix d’orientation. Accessible dès la troisième en voie professionnelle, en lycée professionnel ou en CFA, la plateforme présente des indicateurs clés sur chaque formation et sur leurs débouchés.

Programme du CAP petite enfance

En filière classique, le CAP accompagnant éducatif petite enfance comprend 600 heures de formation théorique au centre de formation et 420 heures (12 semaines) de stage pratique (35 h par semaine).

La formation alterne cours généraux (français, maths, histoire-géo, sciences, langues et sport) et enseignements spécialisés (biotechnologie, santé, médico-social, nutrition, techniques d'animation, entretien des locaux, secourisme).

CAP petite enfance : épreuves de l'examen

L'examen est composé de deux catégories d'épreuves pour valider deux types d'unités.

Unités générales

Elles comprennent :

  • français et histoire-géographie, durée 2 h 15 et coefficient 3 (écrit et oral) ;
  • mathématiques et sciences, durée 2 h, coefficient 2 (écrit) ;
  • EPS, coefficient 1.

Unités professionnelles

Elles comprennent :

  • la prise en charge de l’enfant à domicile, durée 2 h 15, coefficient 4 (écrit et pratique) ;
  • l'accompagnement éducatif de l’enfant, durée 1 h 30 (dont 1 h pour la vie sociale et professionnelle), coefficient 5 (dont 1 pour la vsp) (pratique et oral, écrit pour la vsp) ;
  • les techniques de service à l’usager, durée 2 h 30, coefficient 4 (pratique et écrit).

Bon à savoir : les candidats titulaires d’un autre CAP ou d’un diplôme supérieur sont dispensés des épreuves générales. S'il n'a pas obtenu une moyenne générale de 10/20, le candidat conserve durant 5 ans le bénéfice des notes égales ou supérieures à 10.

Débouchés du CAP petite enfance

Entrée directe dans la vie professionnelle

Les titulaires de ce CAP (dans la grande majorité des femmes) peuvent s'insérer directement dans la vie active, comme professionnels de l'accueil et de la garde des jeunes enfants. Ils sont employés en crèches, en halte-garderies ou en centres de vacances. Ils peuvent aussi s'installer comme assistants maternels indépendants ou garder des enfants au domicile parental.

Leurs missions ? Aider les bambins à la prise des repas, pratiquer les soins d'hygiène corporelle, animer des jeux divers, etc. Ils les aident à acquérir leur autonomie et participent à leur développement affectif et intellectuel. Ils sont également chargés de l'entretien courant et de l'hygiène des locaux et des équipements.

Poursuite d'études / passage de concours

Après ce CAP, différentes voies sont possibles pour aller plus loin dans la professionnalisation.

Préparer un bac pro (Accompagnement, soins et services à la personne ou Soins aux personnes et aux territoires) ou passer le concours d'entrée des diplômes d'Etat de niveau 3 (anciennement V) du secteur sanitaire et social :

  • ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles, pour seconder les professeurs des écoles en maternelle) ;
  • auxiliaire de puériculture ;
  • aide-soignant…

Bon à savoir : depuis la rentrée 2023-2024, le dispositif Ambition emploi (arrêté du 18 juillet 2023) est accessible aux personnes ayant eu leur CAP ou leur bac professionnel et n’ayant pas encore trouvé d’emploi ou de solution de poursuite d’études, et aux personnes qui n’ont pas eu leur CAP ou leur bac professionnel mais qui ont achevé leur cycle de formation. Ce dispositif leur permet de conserver le statut d’élève pendant 4 mois maximum (jusqu’au 31 décembre 2023), de formuler une demande de bourse jusqu’au 19 octobre 2023 et de bénéficier d’un accompagnement personnalisé (recherche d’emploi, stages en entreprise, ateliers, visites et immersion en entreprise). Pour en bénéficier, il convient de se rapprocher d’un lycée professionnel.

Ces pros peuvent vous aider