BPJEPS en équitation

Sommaire

Le BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport), spécialité activités équestres, fait partie des formations équestres au même titre que le CAPA soigneur équidés.

Qu'est-ce que le BPJEPS ?

Le BPJEPS a fait son apparition en 2003 pour remplacer le BEES 1 (brevet d'État d'éducateur sportif). Le BPJEPS correspond au diplôme de niveau 4 (anciennement IV, niveau BAC) et permet d'enseigner l'équitation. Le moniteur équestre peut ensuite être salarié ou indépendant.

À noter : en 2011, le BEES 2 a disparu pour laisser place au DEJEPS (diplôme d'État de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport), diplôme de niveau 5 (anciennement III, niveau bac +2) et au DESJEPS (diplôme d'État supérieur de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport), diplôme de niveau 6 (anciennement II, niveau bac +3).

En 2019, le décret n° 2019-144 du 26 février 2019 supprime le BAPAAT (brevet d'aptitude professionnelle d'assistant-animateur technicien de la jeunesse et des sports) pour laisser place au CPJEPS (certificat professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport), diplôme de niveau 3 (anciennement V, niveau BEP).

Compétences acquises grâce au BPJEPS

Le BPJEPS permet aux formés d'acquérir certaines compétences indispensables pour enseigner, comme : 

  • l'encadrement et la conduite de projets d'animation, d'initiation et d'approfondissement d'activités autour de l'équitation ;
  • la participation à l'organisation et à la gestion des activités équestres en prenant en compte la sécurité optimale des cavaliers ;
  • la participation au fonctionnement de la structure équestre (club, centre équestre, écurie de propriétaire, etc.) notamment l'accueil du public en les renseignant sur les activités équestres et sur les équidés ;
  • la valorisation de la cavalerie, mais aussi son mode d'hébergement ;
  • l'entretien et la maintenance du matériel et des installations liés à la structure mais aussi à la participation des soins des équidés. 

Comment suivre la formation BPJEPS ?

On peut suivre la formation BPJEPS de différentes façons :

  • en formation initiale ;
  • en apprentissage ;
  • en formation continue ;
  • par la VAE (validation des acquis de l'expérience).

Pour la VAE, il est impératif de suivre la formation en alternance (centre de formation) et la mise en situation professionnelle avec un tuteur (structure centre équestre par exemple). Cela permet de mieux s'imprégner du métier de moniteur.

À noter : le décret n° 2019-1119 du 31 octobre 2019 précise les modalités de mise en œuvre de la validation des acquis de l'expérience (VAE) : durée et nature des activités prises en compte, obligations des organismes certificateurs et accompagnateurs, délais et modalités de report d'un congé, frais de procédure et d'accompagnement éligibles, etc.

Les différentes conditions d'admission au BPJEPS

Pour accéder à cette formation, certaines obligations sont à respecter :

  • avoir 18 ans ;
  • être titulaire du galop 6 ;
  • être titulaire de l'AFPS (attestation de formation aux premiers secours) ;
  • avoir un certificat médical d'aptitude à la pratique et à l'encadrement de l'activité équestre ; 
  • avoir réussi les différents tests de sélection.

Cette formation permet au moniteur d'équitation de préparer les cavaliers aux premiers niveaux de compétition (concours club et amateur 4).

Bon à savoir : le concours d'éducateur territorial des APS (catégorie B) de la fonction publique territoriale est accessible au moniteur d'équitation.

Ces pros peuvent vous aider