BPJEPS

Sommaire

Le Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS) est un diplôme d'État de niveau IV (bac). Il atteste de la possession des compétences requises pour exercer le métier d’animateur.

Diplôme du BPJEPS

Créé en 2001 en remplacement du Brevet d'État d'éducateur sportif 1er degré et du Brevet d'État d'animateur technicien de l'éducation populaire et de la jeunesse, le Brevet Professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) est un diplôme d’État homologué au niveau 4 (anciennement IV).

Transversal au sport et à la jeunesse, le BPJEPS est délivré – par le directeur régional de la jeunesse et des sports et de la cohésion Sociale, ou co-délivré dans le cas d’une spécialité interministérielle – au titre de l’une des 25 spécialités sportives ou socioculturelles existant au 1er janvier 2013 :

  • activités aquatiques ;
  • activités aquatiques et de la natation (AAN) ;
  • activités du cirque ;
  • activités nautiques ;
  • golf ;
  • judo Jujitsu ;
  • loisirs tous publics (LTP) ;
  • etc.

Il s’adresse à toute personne désireuse d'encadrer des activités sportives et atteste de la possession des compétences indispensables à l’exercice du métier d’animateur.

Bon à savoir : en France, une cinquantaine de centres de formation publics ou privés, habilités par les directions régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale, préparent à ce brevet, dont une vingtaine par la voie de l'apprentissage.

Conditions d'accès au BPJEPS

L’entrée en BPJEPS n’est pas soumise à des exigences scolaires formelles. En revanche, l’entrée en cursus de formation est conditionnée par la réussite à des tests de sélection organisés par chaque organisme de formation.

Pour pouvoir se présenter aux épreuves de sélection, les candidats doivent satisfaire à des exigences préalables techniques fixées par l’arrêté de chaque mention. Exigences qui concernent généralement le niveau de pratique sportive, mais pas uniquement.

Exemple : les candidats au BPJEPS spécialité « animation sociale » doivent posséder, avant l'entrée en formation, une expérience d’au moins six mois dans le domaine de l’animation. Expérience qu'ils doivent présenter dans le cadre d'un entretien et d'un dossier. Sont dispensés de cette obligation d'expérience les titulaires de divers diplômes d'État touchant au secteur social, notamment le DE d'auxiliaire de vie sociale, le DP d'aide-soignant ou le CAP Petite enfance.

Contenu de la formation

Ce diplôme est préparé sur le mode de l'alternance entre centre de formation et entreprise. La mise en situation professionnelle est en effet au cœur du dispositif de formation. Elle est intégrée aux modalités de formation et d’évaluation du diplôme et équivaut à la moitié du temps de formation en centre.

Les modalités de cette alternance sont variables :

En formation initiale, la durée minimale en centre de formation est de 600 heures. En apprentissage, l'élève a le statut de salarié et évolue dans l'entreprise sous la responsabilité d'un tuteur.

À noter : à partir d’un cadre commun (textes des diplômes, procédure d’habilitation identique pour tous), chaque organisme propose ses propres modalités pédagogiques, ses contenus et l’organisation de la formation dans le temps.

Examen du BPJEPS

Chaque spécialité du BPJEPS se compose de 10 UC (unités capitalisables), qui sont autant de domaines de compétences.

Bon à savoir : plusieurs qualifications complémentaires, comme les unités capitalisables complémentaires (UCC) et les certificats de spécialisation (CS), qui sont des regroupements de plusieurs UCC, peuvent être associées à un BPJEPS et ainsi élargir les prérogatives des diplômés.

Le diplôme est délivré par :

  • la voie des unités capitalisables (UC) et dans ce cas les épreuves certificatives sont programmées tout au long de la formation ;
  • la validation des acquis de l’expérience ;
  • un examen composé d’épreuves ponctuelles (modalité non mise en œuvre).

À noter : ces modalités peuvent être mixées.

Unités transversales à toutes les filières

Les unités transversales sont :

  • UC 1 : Être capable de communiquer dans les situations de la vie professionnelle.
  • UC2 : Être capable de prendre en compte les caractéristiques des publics pour préparer une action éducative.
  • UC3 : Être capable de préparer un projet ainsi que son évaluation.
  • UC4 : Être capable de participer au fonctionnement de la structure et à la gestion de l'activité.


Bon à savoir : dès lors qu’un stagiaire a validé un BPJEPS et qu’il souhaite se présenter à d’autres, il n’aura plus que les 6 UC décrites ci-après à passer.

Unités spécifiques à chaque BPJEPS

Les unités spécifiques sont :

  • UC5 : Être capable de préparer une action d'animation.

  • UC6 : Être capable d'encadrer une personne ou un groupe.

  • UC7 : Être capable de mobiliser les connaissances.

  • UC8 : Être capable de conduire une action éducative
.
  • UC9 : Être capable de maîtriser les outils et techniques
.
  • UC 10 : Unité d’adaptation propre à chaque filière.

 Bon à savoir : la possession de certains diplômes d'animation ou sportifs dispense du passage de certaines UC.

Débouchés après l'obtention du BPJEPS

L'entrée dans la vie active

Le titulaire du BPJEPS exerce le métier d'animateur, dans une association ou une entreprise, dans l'une des mentions listées ci-dessus.

Exemple : la mention « animation sociale » mène à la conception et à la conduite de projets visant le développement de la relation sociale, l'insertion sociale ou le maintien de l'autonomie de la personne.

La poursuite d'études

Le titulaire du BPJEPS peut également préparer les concours de la fonction publique territoriale (éducateur territorial des activités physiques et sportives, animateur territorial) ou de la fonction publique hospitalière (animateur).

Il peut préparer (en 10 à 12 mois, et possiblement en apprentissage) un DEJEPS (diplôme d'État de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport), spécialité animation socio-éducative ou culturelle, qui mène à des fonctions de coordination de projet.

Avec le DEJEPS en poche, il pourra (toujours dans les mêmes conditions de formation) décrocher un DESJEPS (diplôme supérieur d'État de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport), qui forme à la direction d'une structure ou de projet.

À noter : le décret n° 2019-144 du 26 février 2019 a créé le certificat professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (CPJEPS), diplôme de niveau 3 (anciennement V), délivré au titre d'une mention disciplinaire, pluridisciplinaire ou liée à un champ particulier (définie par arrêté). Une première mention « animateur d'activités et de vie quotidienne » du CPJEPS a été par un arrêté du 26 février 2019.

Ces pros peuvent vous aider